Eglise Saint-Pierre du Perray
Construisons notre eglise, Bâtissons l'avenir

Accueil > Une construction moderne > Rencontre avec l’architecte

Rencontre avec l’architecte

La conception d’un bâtiment religieux reflète les orientations du maître d’œuvre,
le diocèse, et également les intentions du concepteur. En avant-première, Marc
Depeyre nous présente les grandes lignes du projet architectural de l’église
Saint-Pierre.

- Quelle impression générale aura-t-on de l’extérieur ?
D’emblée, le plan carré de l’église Saint-Pierre apportera une sensation de concentration, d’équilibre et d’unité.
Trois flèches, qui symbolisent la Trinité, viendront dynamiser l’ensemble : la moins élevée marquera l’entrée, celle qui culmine abritera le clocher, et la plus élancée accueillera le chœur.
Dans un environnement à dominante végétale, les façades lisses de couleur blanc
cassé viendront souligner la spécificité de l’édifice. Douze baies verticales vont
rythmer la façade de l’entrée ainsi que la façade latérale côté bassin, en référence
aux 12 apôtres.
On accédera à l’église par un large parvis, en passant sous un porche, orienté à
l’ouest.
Au sud du parvis, le centre pastoral viendra compléter l’église avec des salles
de réunions et des bureaux. Tout en conservant une homogénéité d’ensemble,
sa volumétrie différenciée va introduire une hiérarchie entre les espaces sacrés et les
espaces d’accueil et de réunions.

Un cheminement guidera tout naturellement le fidèle depuis le centre pastoral vers l’église. À travers ce cheminement, j’ai aussi voulu marquer le fait que l’église fait partie intégrante de la vie de la cité.

- Quelles intentions vous ont guidé pour concevoir l’intérieur de l’église ?
J’ai voulu souligner le rassemblement de la communauté et son élan vers le
chœur.
Le rassemblement  : le plan carré de la nef souligne cette communion des fidèles et
leur proximité avec le célébrant. La nef pourra accueillir 200 personnes. Une
tribune en étage augmente cette capacité. Cette solution a été choisie pour souligner
l’impression de plus forte densité de l’assemblée dans la nef.
L’élan vers le chœur : dès l’entrée, le fidèle est orienté vers le chœur. Une lumière
rasante, qui viendra d’une baie latérale de hauteur généreuse, viendra renforcer cet
attrait vers le chœur, tout en apportant une dimension de quiétude, d’inspiration et de
mystère.

Couleurs et matériaux – les lames de bois pour le plafond, des tons clairs pour
les parois verticales – donneront à ce lieu chaleur et sérénité.

Au départ, pour une question de budget, le diocèse d’Evry n’avait pas prévu de clocher pour l’église de Saint-Pierre-du-Perray. « Mais la municipalité et d’autres instances nous ont demandé de le rajouter pour que le lieu soit plus identifiable », confie Michel Dubost, évêque d’Evry.

*****

Ce sera la première église du XXIe siècle « Même si nous ne finançons absolument pas cette construction, nous sommes partenaires du projet, explique Pierre de Rus, maire (PS ) de Saint-Pierre-du-Perray. Dans les premiers plans présentés, nous trouvions que l’édifice était assez cubique. Avec le clocher, que l’architecte a eu l’idée de mettre en flèche au-dessus du bâtiment, c’est devenu plus majestueux.
Pour Marc Depeyre, l’architecte de Méréville en charge du chantier, l’ajout du clocher n’a pas changé grand-chose. « J’avais déjà dessiné la flèche, détaille-t-il. On a juste mis des cloches à l’intérieur, ce qui n’était pas prévu au départ. Mon projet, c’est qu’on remarque cette église, tout en offrant une architecture assez lisse, sans des coins tarabiscotés. »
(Le Parisien - 31 mai 2013)

  • Vous avez la parole

    Faites-nous part de vos réactions,
    questions ou suggestions

  • Newsletter

    Restez informés de l’actualité
    du projet Saint Pierre du Perray